Les ramen Japonais

Les ramen, plat préféré des Japonais ?

Les ramen sont proposées dans un grand bol de bouillon avec du tofu des légumes du moment et de la ciboule. La particularité de ce plat tient à la composition du bouillon et à la façon de fabriquer les nouilles. Celles-ci sont réalisées à base de farine de blé, d’eau et de kansui, qui est une solution alcaline. C’est elle qui donne leur consistance particulière aux pâtes. Quatre types de bouillon sont à la base des ramen. Le bouillon Shio, clair et léger, a pour ingrédient principal le sel. Le Tonkotsou, plus épais, introduit le gras. Les ramen qui leur sont associées sont rondes et longues. Le bouillon Shôyu est caractérisé par la sauce soja. Le Miso utilise la pâte du même nom, à base de graines de soja et fermentée. Avec ces consommés, les nouilles sont ondulées, parfois épaisses. De nombreuses variantes de ramen se sont développées sur ces bases. Chaque région a sa recette. Selon les régions, les pâtes sont de consistance et d’allure variées.

Dans notre recette vous trouverez: des nouilles ramen, du tofu fumé, de l’huile de sésame grillé, du piment doux,
des pousses ou germes de soja frais,
des shiitakes ou pleurotes, du pak choï
de l’oignons verts, ciboules ou cébettes,
du miso fermenté, de l’algue nori,
quelques feuilles de coriandre frais.

Les ramen sont des nouilles chinoises introduites au Japon au début du 20e siècle. Le ramen se serait popularisée après la Seconde Guerre mondiale avec les stands ambulants. Ils proposent alors un plat chaud, reconstituant et économique aux travailleurs. Les Japonais font la queue pour déguster ce plat dans les meilleurs restaurants spécialisés, les ramen-ya. Il est courant que ces établissements aient leur propre formule qu’ils gardent jalousement. Le plat de ramen est si populaire qu’un musée lui est consacré, ainsi que de nombreuses émissions télévisées.

Déguster son plat de ramen

Comme partout, les conventions existent au Japon. L’une d’elles est d’aspirer bruyamment ses nouilles. C’est la preuve que le plat est apprécié. C’est aussi un bon moyen de le refroidir, car les ramen doivent se servir très chaudes. La coutume est d’apporter tous les composants du repas en même temps. Chaud et froid sont alternés, au goût de chacun. Manger ce plat après une journée de travail ou un effort important est réconfortant à tous points de vue. Pour apprendre à déguster ses ramen dans les règles, les conseils d’un maître cuisinier japonais sont précieux. Il faut commencer par observer le bol dans son ensemble et sentir les arômes qui s’en dégagent. Enfin, il convient de manger les différents ingrédients l’un après l’autre en savourant chaque bouchée. Le bouillon se boit par petites gorgées en cours de repas.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Les ramen Japonais”