Gnocchi aux légumes d’été

Les gnocchi font partie des spécialités italiennes les plus connues dans le monde. Et pour cause ! Il s’agit d’une recette qui se transmet sur le territoire transalpin depuis bien plus longtemps qu’on ne le croit..

Gnocchi aux légumes et pesto vert, un plat partagé depuis la nuit des temps.

Des gnocchi, du pesto, des petits pois, des artichaut, des épinards, etc….

Comme bien des spécialités culinaires locales, l’origine des gnocchi est disputée. Très répandue à la fois en Italie et dans les Alpes maritimes françaises, la recette donne lieu à plusieurs légendes. Concernant le nom tout d’abord, il existe plusieurs hypothèses. La première consiste à dire que le terme vient du mot lombard « knoh-ha » qui signifie « noix ». D’autres font le lien avec « gnoco », c’est-à-dire « nœud » en vénitien, ou encore « inhocs » en nissart. On l’ignore souvent, mais les gnocchi sont en fait les ancêtres des pâtes. Connaître la date de création de la recette est impossible tant elle est ancienne. En effet, les premiers restes de gnocchi retrouvés datent de l’âge de bronze. Ils ont été cuisinés à partir de farine de céréales. C’est dans un petit village de la vallée de Ledro qu’ils ont été découvert.

De la recette primitive à la recette traditionnelle

Si l’on jette un œil aux traces écrites, on fait un bond dans le temps. On se retrouve au XVe siècle, au temps des Sforza de Milan. Les gnocchi sont alors présentés comme un plat de fête, servi à l’occasion de noces ou d’une célébration de victoire. À cette époque, ils sont nommés « zanzarelli » et ne sont pas encore composés des ingrédients que l’on connaît aujourd’hui. À la place des pommes de terre et des œufs, on utilise du pain et du lait. Progressivement, la recette évolue et son nom change à nouveau. On parle désormais de « malfatti », soit « mal faits ». On se met à utiliser de la farine, de l’eau et des œufs. L’importation de la pomme de terre d’Amérique vers l’Italie au XVIIIe siècle a un impact décisif. C’est grâce à cet apport que la recette prend la forme qu’on lui connaît aujourd’hui. Selon toute vraisemblance, ce changement a lieu au moment de la montée des prix du blé. Le peuple s’est donc naturellement tourné vers la pomme de terre, moins onéreuse.

Les gnocchi, une base simple pour des variantes créatives

Il suffit parfois d’une base simple pour faire un grand plat. La recette traditionnelle des gnocchi est faite de pommes de terre, de farine, d’œuf, de beurre et d’un assaisonnement sel/poivre. Afin d’obtenir un résultat optimal, les chefs choisissent une pomme de terre farineuse. Cette dernière est ensuite écrasée, puis mélangée aux autres ingrédients. À partir de cette pâte, ils peuvent créer une infinité de variantes délicieuses.