Sarma farci

Une recette très goûteuse

L’authentique sarma se compose d’une garniture enroulée dans une feuille de chou. Toutefois, il est très fréquent que cet ingrédient se remplace par une feuille de vigne ou de blette. Sa farce se réalise à partir de riz et de viande dans notre recette elle sera avec du haché vegan.

Chez les Balkans, la viande de porc est plus courante. Le bœuf s’utilise également. Quelques oignons, du sel, de l’huile d’olive et du persil relèvent le tout. De la menthe peut être intégrée à la préparation.

Elle doit cependant être séchée puisque des feuilles de menthe fraîches rendent le mélange trop acide.

Les Turcs aiment la tremper dans une succulente sauce au yaourt et à la menthe.

Cette sarma chaude s’accompagne quant à elle de boulgour et devient ainsi un excellent plat de résistance.

la sarma

La sarma désigne une préparation originaire de Turquie. Elle se répand dans tout l’Empire ottoman dont la Yougoslavie fait alors partie. Littéralement, le terme « sarma » est un dérivé de « sarmak » qui signifie « rouler » en turc. La sarma est une spécialité confectionnée à base de viande hachée et de riz enroulés dans une feuille de chou. En France, on parle généralement de chou farci tandis qu’en Roumanie on évoque le sarmale. L’origine précise de la sarma est difficile à retracer. Aujourd’hui, ses déclinaisons se comptent par dizaines. Sa variante la plus connue reste le dolma dont la recette utilise une feuille de vigne. En Turquie, il est courant de garnir divers légumes ou feuilles en tout genre. La sarma est présente dans de multiples cuisines : au Vietnam, en Moldavie, en Grèce ou encore en Russie !

Secrets d’un plat festif

En plus d’être fraîche et délicieuse, la sarma est avant tout un mets de fête. On la retrouve effectivement sur toutes les tablées festives de Turquie… et d’ailleurs ! La sarma se consomme dans toute l’Europe de l’Est lors du Réveillon de Noël et à l’occasion de Pâques. Les musulmans turcs, albanais et bosniaques la dégustent lors de la fête de l’Aïd. En Serbie et au Monténégro, la sarma est servie lors de la tradition religieuse de la Slava. Les mariages turcs représentent de grands événements pour les familles. Les sarmas apparaissent sur les tables et sont de véritables plats festifs. Ce mets incontournable réunit et favorise le partage. Les Turcs aiment se réunir pour les savourer entre amis ou avec leurs proches. Peu copieuses, les sarmas se présentent en petites bouchées dans l’assiette. Leur recette se décline à l’infini pour le plaisir des papilles les plus gourmandes.